Skip to main content
strategie e-reputation homme politique

Stratégie e-réputation homme politique

La stratégie e-réputation d’un homme politique

À l’ère du Web 2.0, chaque internaute a la possibilité de créer, de diffuser et de partager des informations multimédias sur un blog ou sur les réseaux sociaux. Ces informations peuvent être rediffusées par d’autres internautes, après les avoir valorisées ou dévalorisées.

Dès lors, les personnalités publiques se doivent de soigner, de maîtriser et de gérer leurs identités numériques. Le développement d’une stratégie e-réputation d’un homme politique passe par la connaissance des aspects juridiques du Web, le contrôle des informations qui concernent chaque sujet et la réaction face aux buzz négatifs.

Comprendre le Web

Le Web ou World Wide Web (WWW) est une application qui permet de consulter des pages accessibles sur des sites par le biais d’un navigateur. Il est souvent confondu à internet.

Depuis 2007, on parle de Web 2.0, une évolution du Web vers l’interactivité à travers des technologies complexes en interne, mais qui facilitent son utilisation. Le but est de permettre aux internautes qui ont peu de connaissances techniques et informatiques de s’en approprier. Ils peuvent donc créer, échanger et partager des informations au niveau des pages web et des contenus.

Le Web 2.0 est associé à des systèmes sociaux, comme les blogs et les réseaux sociaux.

  • L’utilité des blogs pour les élus

Un blog ou journal web est un site personnel qui permet de mettre des informations en ligne. C’est sur cette plateforme que l’internaute poste des photos ou écrit sur ses passions et les détails de son parcours. On a plus de chance de trouver une quantité importante d’informations concernant une personne sur son blog que sur son site internet, qui est généralement dédié à la présentation d’un produit ou d’une marque.

Sur un blog, que ce soit celui d’une personnalité politique ou autre, les visiteurs peuvent généralement laisser des commentaires. Cela lui permet de savoir ce que les gens pensent de sa personne et de ses idées.

Si les internautes apprécient ses articles, son blog sera de plus en plus consulté et sa cote de popularité augmentera. Dans le cas contraire, il perdra en notoriété.

  • Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ou médias sociaux sont des plateformes de regroupement d’individus ou d’organisations qui discutent, partagent et échangent des informations, des opinions et des idées. Il existe plusieurs catégories, parmi lesquels les réseaux d’affaires (Linked In et Viadeo), de divertissement (Youtube et Myspace) et personnels (Facebook et Tweeter).

Aujourd’hui, ces plateformes fréquentées par des milliers de personnes sont une excellente alternative pour gérer l’e-réputation d’un homme politique. Facebook et Tweeter, par exemple, sont fréquentés par près de 2 milliards de personnes.

Le principe de la réputation en ligne pour les élus

Dans la vie réelle, tout individu possède une réputation. Avec le développement des réseaux sociaux, ce principe s’applique aussi sur internet. Qui parle d’image numérique d’une personne parle aussi de sa notoriété sur les réseaux sociaux et les blogs. Pour affiner leurs images, les personnalités politiques se doivent donc de maîtriser ces outils.

D’après une étude publiée en 2011 par l’institut de sondage Harris Interactive, plus de 40% des sondés ont effectué des recherches sur leurs leaders et 45% d’entre eux ont trouvé des éléments qui les ont découragés de les suivre.

Par conséquent, chaque personnalité doit soigner et maîtriser son image numérique afin de gagner toujours la confiance de ceux qui adhèrent à son idéologie.

L’homme politique doit connaître les enjeux juridiques de la réputation en ligne, à savoir les responsabilités éditoriales, la propriété intellectuelle, le droit d’auteur, les lois sur la protection des personnes, l’usurpation de nom, les statuts d’éditeur et d’hébergeur et le droit de la presse, avant de chercher à construire son identité numérique.

Gestion et nettoyage d’une mauvaise image

Une bonne stratégie d’e-réputation d’un homme politique ne consiste pas seulement à s’inscrire sur les réseaux sociaux, mais aussi à animer ces plateformes. Il doit gérer sa communauté web par la publication régulière d’articles sur internet et la consultation des commentaires des internautes, qui lui donnent une idée de ce que les gens pensent de lui.

Il doit faire attention à ce qu’il publie lui-même, car il n’est pas à l’abri des personnes malintentionnées qui attendent une petite erreur de sa part pour écrire des commentaires négatifs dans le but de nuire à sa carrière.

Ce qui est difficile à maîtriser, c’est ce que les internautes disent de lui. Pour éviter des avis négatifs sur sa personne, il doit avoir une bonne conduite autant dans la vie réelle que sur la toile.

Par ailleurs, il doit taper régulièrement son nom sur les moteurs de recherche pour vérifier les articles publiés par les internautes sur lui. S’il trouve des informations qui peuvent nuire à sa carrière, il peut demander leur suppression auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Après un délai de 2 mois, si rien n’est fait, il a le droit de porter plainte en justice.

Créer différents contenus positifs qui constitueront un buzz autour des informations négatives est aussi une excellente alternative pour améliorer son image numérique. Il convient de bien choisir les mots clés pour que les nouveaux articles apparaissent sur les premières pages de résultat des moteurs de recherche.

Pour bien gérer l’e-réputation d’un homme politique, il n’est pas nécessaire de s’inscrire sur tous les réseaux sociaux les plus fréquentés par la cible. Cela n’est sert à rien d’être présent sur une multitude de réseaux sociaux, car leur animation demande beaucoup de temps.

Les services en ligne

Rechercher chaque jour des informations sur sa personne n’est pas une mince affaire. Pour simplifier ce travail, l’homme politique doit mettre en place un système de veille automatisée qui génère des alertes. Le service Google Alerts, par exemple, envoie un e-mail ou une alerte lorsqu’une nouvelle page web correspondant aux mots-clés choisis apparaît dans les résultats du moteur de recherche.

Il doit archiver en ligne les résultats les plus importants de la veille afin de les retrouver rapidement. Sur Tweeter, le service TwDocs permet de sauvegarder les tweets, les DM et les résultats des recherches dans de nombreux formats (PDF, DOC, XML, CSV, TXT, XLS et HTML).

Les personnalités publiques sont souvent critiquées et calomniées. Elles doivent donc se préparer à faire face à des situations difficiles pour que le bad buzz soit facilement « conjuré ».

Notre société partenaire, Net’Wash, est spécialisée dans la gestion d’identité numérique d’hommes politiques, de VIP, de dirigeants, d’entreprises et de particuliers.

(Visited 58 times, 1 visits today)

Conseiller Renommée

Spécialiste du référencement naturel, je me suis tourné vers le domaine de l'e-réputation lors du boom des réseaux sociaux et à la demande de mes clients. Avec l'émergence des sites d'avis et l'évolution de la législation et de l'arsenal juridique (référés, jurisprudences), cette spécificité est devenu mon métier à part entière. Contactez-moi, je me ferai un plaisir d'étudier votre cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *