Skip to main content
outils de strategie e-reputation entreprise

Stratégie e-reputation Entreprise

La stratégie e-réputation que devrait adopter chaque entreprise

Dans une société hyper connectée, les consommateurs se réfèrent à l’image numérique des entreprises avant de passer à l’acte d’achat. Internet est devenu une belle vitrine pour assoir une stratégie d’e-réputation d’entreprise et de booster son business. Cependant, il peut être utilisé aussi pour ternir l’image des marques.

Comment connaitre sa réputation en ligne ?

Pour connaitre la réputation en ligne d’une entreprise, il suffit de taper son nom sur le moteur de recherche. L’idéal est de naviguer en mode privé.

Le chef d’entreprise doit savoir qu’il n’est pas le seul à publier des articles à propos de sa société. Les internautes créent une grande partie de contenus relatifs à une marque. Ces contenus peuvent être positifs, négatifs ou neutres. Une bonne stratégie de-réputation entreprise commence par la recherche de ce que les internautes disent à de la marque sur les réseaux sociaux, les blogs, les forums et les sites d’avis, ce qui n’est pas une mince affaire.

C’est pourquoi les moteurs de recherche disposent d’outils performants qui permettent de rapporter les mentions au sujet d’une entreprise sur les réseaux sociaux. Google par exemple propose les applications Google Alertes et Google Nouvelles.

Par ailleurs, des outils de gestion comme Hoosuite, TweetDesk, SocialBo et SproutSocial permettent de surveiller et de filtrer les conversations et mentions relatives à l’entreprise.

La gestion de la cyber-réputation d’une entreprise

La protection de l’image numérique requiert la maitrise du web et de bonnes relations entre les collaborateurs. Pour développer une bonne e-réputation entreprise, il faut :

  • Travailler l’image interne de l’entreprise

Une mauvaise réputation sur internet n’est pas un hasard. Elle est généralement due à des différends entre le chef d’entreprise et les employés.

Les dirigeants d’entreprises doivent savoir que leurs collaborateurs ont accès à des données sensibles qu’ils peuvent utiliser pour compromettre l’image de la société. Ils doivent soigner leur image en interne, car ils sont le reflet de l’entreprise vis-à-vis des autres.

Ils doivent former les employés sur les bénéfices et les dangers liés aux réseaux sociaux, lorsqu’on est naturellement associés à une entreprise. En effet, les travailleurs sont aussi des porte-voix la société, leurs opinions peuvent impacter (positivement ou négativement) son image. Il importe donc de recenser ceux qui utilisent déjà internet au travers des blogs, des forums, les sites de partage vidéos, les réseaux sociaux, afin de savoir leurs opinions vis-à-vis de la société. Ensuite, l’employeur doit leur proposer une charte qui définit les informations à dire ou non sur l’entreprise.

Il peut appliquer la même méthode avec les clients fidèles. Ce sont les premiers défenseurs de l’entreprise face à ceux qui doutent de la qualité de ses services et de ses produits.

  • Miser sur le référencement naturel

L’optimisation du référencement naturel permet d’accroitre sa visibilité  d’une page web dans les pages de résultats des moteurs de recherche. Appelée couramment SEO (acronyme de Search Engine Optimization), cette technique s’appuie sur des mots clés qui correspondent au thème général du site. Il possède un complément : le SMO (Social Media Optimization). C’est un ensemble de techniques qui permettent d’attirer les internautes vers un site web, grâce à des promotions effectuées sur les réseaux sociaux.

  • Établir un plan de veille

La bonne gestion de la stratégie d’e-réputation d’entreprise consiste aussi à mettre en place une veille active, qui permet de contrôler toutes les sources d’informations web (sites, blogs, forums, réseaux sociaux, vidéos, etc.).

Ce système permet de structurer les sources et les mots-clés associés. Sa qualité réside dans sa fréquence de mise à jour, car après six mois, les mots clés peuvent être démodés.

  • Publier régulièrement des contenus positifs

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) est une institution chargée de protéger l’image des entreprises sur le web. Elle peut être sollicitée pour supprimer des contenus négatifs qui entravent l’image d’une marque.

Dès lors, l’e-réputation entreprise est perçue par certaines opinions comme la capacité de supprimer des messages gênants dans les premiers résultats des moteurs de recherche. Mais la suppression d’un message peut prendre du temps. Dans certains cas, on ne peut pas faire s’en débarrasser définitivement.

C’est pourquoi il importe de publier régulièrement des contenus positifs, qui peuvent constituer un « bruit » autour des commentaires négatifs. Ces nouveaux contenus doivent être structurés de sorte à figurer sur les premières pages de résultats des moteurs de recherche.

Il convient aussi pour le chef d’entreprise de contrôler les informations qu’il publie, car ses détracteurs attendent son faux pas pour mobiliser les internautes contre lui.

  • Être prêt à gérer d’éventuelles crises

Qui parle de stratégie d’e-réputation d’entreprise fait aussi allusion à la capacité d’anticiper les menaces qui pourraient faire du tort à l’entreprise. Plus elle est préparée à faire face aux situations difficiles, moins le bad buzz aura le temps de s’installer. Toute entreprise sérieuse possède un plan de gestion de crise qu’elle doit mettre à jour régulièrement pour refléter la nouvelle situation.

(Visited 45 times, 1 visits today)

Conseiller Renommée

Spécialiste du référencement naturel, je me suis tourné vers le domaine de l'e-réputation lors du boom des réseaux sociaux et à la demande de mes clients. Avec l'émergence des sites d'avis et l'évolution de la législation et de l'arsenal juridique (référés, jurisprudences), cette spécificité est devenu mon métier à part entière. Contactez-moi, je me ferai un plaisir d'étudier votre cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *